Sierra Nevada: Mulhacen (3479m) et les 19 sommets à 3000 de la crête

Mauvaise météo sur l’ensemble de la chaine alpine (le plan de départ) ainsi que sur les Pyrénées, ce sera donc une semaine loin de nos montagnes, direction le sud de l’Espagne pour un premier périple dans la Sierra Nevada pour arpenter de nouveaux sommets à 3000m.

Départ avec Yann à 7h30 de Bordeaux, nous descendons via Saragosse, Madrid et Grenade pour rejoindre Pampaneira où nous trouvons la carte du massif dans une boutique encore ouverte à 22h. Nous poursuivons ensuite jusqu’a Trevélez pour y bivouaquer.

Le massif se compose d’une grande crête axée nord-sud comportant la majorité des 3000 (dont le Mulhacen) et à l’ouest un plus petit ensemble de sommets gravitant autour du Pico Veleta. Une station de ski se loge sur un repli au nord-ouest et nous est restée parfaitement invisible.

Le lendemain, nous nous élevons tranquillement au dessus du village blanc, traversant les terrasses et les canaux d’irrigations. Après environ 2000D+, le Mulhacen II est atteint et vite traversé pour rejoindre le Mulhacen. Les nuages bien présents dissimulent la suite de l’arête et le peu visible n’est pas engageant. Nous descendons à la Laguna Hondera par l’arête est et y posons la tente.

Le lendemain, 8h30, direction la Puntal de Siete Lagunas pour rejoindre la crête majeure. Aller retour aux sommets de l’est et là débute un  interminable cheminement. A chaque sommet, nous croyons que la suite va s’améliorer et être enfin roulant comme le laisse présager la vue. Mais c’est un enchainement continue de grimpe, de descente, de gendarme, de contournement divers et variés qui ne s’arêtent qu’à la toute fin, après 10km de crête et surement plusieurs centaines de mètre de dénivelé.

5km supplémentaires sur des hauteurs enfin paisibles et nous décrochons les 3 derniers 3000. 19h, Cerro Pelao 3182m. 12km à vol d’oiseau, 1700D- pour rejoindre Trevelez. La nuit tombe avant que nous quittions les contreforts du Cerro Pelao. En l’absence totale de chemin, un canal d’irrigation à flanc de montagne nous guide avant de devenir la source de notre galère. Il sert à arroser abondamment une pente herbeuse de façon bien homogène. Une véritable marre en pente parsemée de buisson épineux.

Enfin, un chemin apparait, serpentant en courbes serrées, le rythme s’accélère à mesure que le chemin se dégrade, couvert d’eau (ou de boue), le saut entre rochers éparses coupe la monotonie de cette descente laborieuse. Coup d’oeil au GPS, plus de 6km à faire, on ralentit, aucun mot ne s’échange, la fatigue devient assommante.

23h50 les lueurs de la ville, encore quelque pas dans les ruelles, minuit, la voiture. 15h30 d’effort sans trop de pause, une bonne journée !

Liste des sommets parcourus:

(Environ la moitié sont des cotes s’élevant légèrement au dessus de la crête et sont difficilement identifiables comme sommet à part entière)

Mulhacen II 3360m

Mulhacen 3479m

Puntal de Siete Lagunas 3251m

Penon del Globo Occidental 3296m

Penon del Globo 3288

Puntal de la Cornisa 3316m

Alcazaba Antecima SW 3315m

Alcazaba 3369m

Puntal del Goteron 3071m

Puntal de la Calderata 3094m

Puntal de Vacares 3143m

Cuervo 3146m

Mojon Alto 3115m

Pico de la Justicia / Atalaya 3139m

Majada de Juntillas / Atalaya Norte 3136m

Puntal de los Cuartos 3156m

Cervatillos Occidental(3118m – Central 3111m – Oriental 3103m

Puntal de Juntillas 3146m

Picon de Jeres 3123m

Cerro Pelao 3182m

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s