Spijeoles par l’arête SE (3065m), Gourgs Blancs (3129m) et 13 autres sommets à 3000m

Spijeoles Gourgs Blancs

Weekend d’automne bien rempli. Départ avec Yann ce 1er novembre pour gravir l’arête Sud-Est du Pic des Spijeoles (AD+) et tenter quelques sommets aux alentours.

1ere journée de 12h, le lendemain de 12h30, le tout en chaussures minimalistes (pas d’amorti ni de protection) sauf l’arête en chausson.

Partis de Bordeaux vendredi à 18h, nous posons la tente à coté de la voiture aux Granges d’Astau (1140m) près de Bagnère de Luchon. Départ au levée du jour, la météo est splendide. 1500m de dénivelé plus tard, nous sommes au pied de la voie, première pause.

La voie se compose de deux passages en 4c/4b situés à chaque extrémité. Yann est motivé pour le premier, je l’assure depuis le bas tandis qu’il pose des points, nous continuons ensuite en corde tendue sur cette très belle arête, les pas sont vraiment ludiques, pile de la bonne difficulté pour aller vite tout en ayant des sensations. Je me charge du dernier passage difficile, le sommet s’atteint ensuite par un court pierrier.

Nous continuons sur la crête pour atteindre successivement les 3 Bellocs. L’idée est ensuite de partir vers les Gourgs Blancs mais il n’y a pas d’itinéraire défini pour y aller. Nous improvisons une descente et un rappel au coucher du soleil. De nuit, nous mettons une heure à la frontale pour trouver un passage dans le pierrier en contre-bas, bivouac à la belle étoile.

Départ pour le col des Gourgs Blancs où nous montons au Pic Jean Arlaud (ou Pic du Port d’Oô) par la face Est directe. Aucun moyen de sécuriser cette ascension, nous montons droit dedans par le coté le plus lisse (après concertation, ce n’est pas le bon itinéraire..), l’adhérence de mes minimalistes est très bonne et me permet de monter sans trop de problème (quelques appuis précaires tout de même), Yann passe en chausson.

Nous poursuivons par l’arête jusqu’au Pic des Gourgs Blancs et nous enchainons avec la Tour Armengaud (3114m) et la Pointe Lourde Rochblaye (3104m). Nous trouvons le passage dissimulé qui évite de tirer un rappel: un rocher à escalader alors qu’un couloir à proximité incite plutôt à descendre. Descente ensuite au Pic Camboué (3043m) et au Pic Saint Saud (3003m).

Petite pause déjeuner au port de Pouchergues supérieur (ou Gias), nous y laissons les sacs pour monter rapidement aux 3 Pics de Clarabide et au Pic de Gias (3011m). Retour au col des Gourgs Blancs où nous poursuivons l’arête jusqu’au Pic Gourdon (ou Pic Noir, 3034m). La descente coté Spijeoles n’est pas agréable, nous passons en corde tendue. Redescente dans la vallée à la frontale, un peu fatigués 🙂

Résumé des sommets:

Samedi 1er novembre
Pic des Spijeoles par l’arête sud-est AD+ (3065m)
Pointe Belloc sud (3007m)
Pointe Belloc centrale (3006m)
Pic Belloc (3008m)

Dimanche 2 novembre
Pic Jean Arlaud ou Pic du Port d’Oô par la face Est PD (3065m)
Pic des Gourgs Blancs (3129m)
Tour Armengaud (3114m)
Pointe Lourde Rocheblave (3104m)
Pic Camboué (3043m)
Pic Saint-Saud (3003m)
Pic de Clarabide Oriental (3012m)
Pic de Clarabide Central ou Pic Poucherques (3020m)
Pic de Clarabide Occidental (3007m)
Pic de Gias (3011m)
Pic Gourdon (3034m)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s