Ski de rando: Posets (3371m), Perdiguère (3222m) et 10 autres sommets

DSC_0974

3 jours après le retour du projet Kayaski, départ dans les Pyrénées samedi 10 mai avec en prévision une boucle de 5 jours pour visiter les Posets, le Perdiguère, la Maladeta et l’Aneto. Profiter des dernières neiges !

Voiture laissée à Eriste (juste avant Benasque) après 5h de route depuis Bordeaux, le temps de faire les sacs, départ à 16h vers le refuge Angel Orus. Avec les skis sur le sac, les chaussures, les crampons acier, la corde, la quincaillerie d’alpi et 5 jours de nourriture, c’est pas mal lourd, randonner léger.. mouais..

On dépasse le refuge, la neige se fait attendre. Autour de nous, les sommets sont dégarnis, ça aurait été pas mal de regarder l’enneigement coté espagnol.. 2300m, les taches de neige ont enfin l’air d’être reliées ensemble, on chausse, montée au lac de Llardaneta, 3 espagnols ont posé leur tente, on discute un peu « estás loca como nosotros! », nous dépassons le lac à peine gelé pour dormir sur un petit promontoire herbeux plus loin. 1500D+ en une petite aprem.

Nuit fraiche, l’eau a commencé à geler, départ en piolet crampon, fleme de peauter, le sommet de la Forqueta n’est pas très loin. Montée par un petit couloir et fin sur rocher pour atteindre la Forqueta SE (3008m). Passage à la Forqueta (3011m) et redescente par le couloir pour éviter de se faire la crête avec les sacs lourds. En moins d’une heure, la neige s’est totalement transformée, impossible de rester à la surface, on descend jusqu’aux genoux à chaque pas ! On essaye en ski + couteaux, pas mieux, on dégringole avec la soupe, pénible et long.

On atteint une langue de pierre salvatrice, on laisse les sacs pour monter piolet / crampons à la Diente Royo (3010m) et enchainer avec le Pavots (3124m). Les conditions de neige empirent, soupe sans consistance, on abandonne le Forau de la Neu et la traversée en ski pour monter en direct au Posets, nous devons rejoindre la voie normale qui sera surement en meilleures conditions, enfin, au moins il y aura des traces pour mettre les pieds dedans.

Descente à ski correcte, premier virage étrange pour comprendre comment skier dans cette neige. Passage sous la Diente de Llardana (3094m, voie F mais parait inaccessible, dommage de ne pas avoir regardé son topo avant de partir) pour récupérer la voie normale des Posets, pause en vrac sur des rochers en pente et montée au Posets. Le sac est pesant et la montée parait interminable, on s’enfonce dans les traces existantes.

On s’encorde au sommet, on veux descendre au col de la Paul mais rien de bien clair n’apparait, on opte pour une cheminée légèrement moins pentue que les autres. Rocher croulant, descente ventre à la face, on progresse corde tendue, quelques gendarmes espacés permettent de protéger un peu, long, non recommandable. Arrivée sur neige on change les baskets pour les chaussures de ski + crampons. Toujours de la pente. Le soleil s’est déjà couché, belles couleurs.  On rejoins le col de la Paul à la nuit tombée, bivouac à 3057m, journée de 15h.

Réveille avec le soleil, manger un bout, sortir des sacs de couchage, enfiler les trails et partir direct vers les deux sommets de la Paul (3062m et 3083m) sans même toucher aux affaires, sympa. L’arête est très agréable, facile mais avec un peu de sensation, on passe le sommet inférieur et on enchaine avec le principal. Retour au col, descente à ski, de la bonne soupe sur les cotés, vue trop tard, casse d’un de mes bâtons (haa mes supers bâtons carbone topmoumoute !). Samuel finit à pied, pente étroite.

On passe sur la gauche de la rivière et on descend tranquillement la vallée, pause à la cabane de Turmo, séchage des affaires. Direction le Perdiguere par la voie normale, on oublie la voie décrite dans le livre de la TPS, pas assez de neige pour tracer droit dedans. On chausse piolet crampon au lac du Perdigueret, passage sous ce sommet et bivouac au col Ubago (2703m).

Montée au Perdiguere, premiers mètres en chaussure de ski + crampons, passage en trails dès la neige finie, gros pierrier facile, passage au Hito Est (3171m). Remettre chaussures de ski + crampons pour le sommet puis repassage en trail pour descendre l’arête (vraiment trop de manipulations). De la neige sur le coté, Samuel remet les chaussures de ski, j’ai la flemme, je reste en basket et jongle sur les rochers du bord de l’arête. Samuel ne sent pas trop de continuer avec le sac lourd sur l’arrête, on descendra donc à ski depuis le col supérieur de Lliterola où on laisse les sacs pour faire l’aller retour au Tuc de Lliterola (3080m), au Pic Royo (3103m) et la Pointe de Lliterola (3116m).

Petite coulée en partant du col, descente sympa avec des passages pentus, on commence à avoir la technique pour skier dans cette soupe. On arrive à descendre assez bas en marchant entre les taches de neige, on aura presque pas porté les skis pour rien !

Descente dans la vallée de Lliterola et pouce levé sur la route pour rejoindre Eriste. Trop peu de neige, nous abandonnons l’idée d’aller à la Maladeta.

 

Sommets:

La Forqueta SE (3008m)
La Forqueta (3011m)
Dent Royo (3010m)
Pavot ou Tuc Royo (3124m)
Posets (3371m)
Pic inférieur de la Paul (3062m)
Pic de la Paul (3083m)
Hito Est du Perdiguere (3171m)
Perdiguere (3222m)
Tuc de Lliterola (3080m)
Royo (3103m)
Pointe de Lliterola (3116m)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s